Qu’est ce que le E-commerce et sous quelle forme l’exploiter ?

Dans sa définition le plus simple, le e-commerce est une forme de commerce qui permet de gérer les paiements via des moyens électroniques. Internet devient donc l’unique plateforme d’échange. Comme dans le commerce physique, la transaction des biens et de services se passent alors entre le vendeur et l’acheteur. Beaucoup de personnes ont tendance à confondre le e-commerce et le e-business. Ce dernier fait référence aux moyens à mettre en œuvre pour optimiser la gestion d’un commerce en ligne. Il est notamment question de l’inbound marketing, le SEO, l’email marketing et bien d’autres encore.

Pour mieux comprendre le e-commerce, il convient de classer les modèles de commerce électronique en deux groupes : d’un côté, le e-commerce selon le profil commercial et de l’autre côté selon le e-commerce selon le modèle commercial. 

Pour le premier groupe, dont le commerce vise un type de client spécifique, retrouvez tout d’abord le e-commerce B2B ou Business-to-Business. Il s’agit des boutiques en ligne qui proposent leurs produits et services aux entreprises et aux organisations.  Il peut par exemple s’agir d’une boutique spécialisée dans la vente de matériels de coiffure destinés uniquement aux salons. Ensuite, il y a le e-commerce B2C ou Business-to-Consumer. Pour cette forme de commerce en ligne, l’entreprise propose directement ses produits ou services aux consommateurs. Il s’agit de la forme de e-commerce la plus courante qui peut être utilisée dans différents secteurs comme l’électronique, la cosmétique, la mode, etc.

Retrouvez aussi le e-commerce C2B ou Consumer-to-Business. Ce sont alors les sites e-commerce où les consommateurs peuvent proposer des produits ou services pouvant intéresser les entreprises. Enfin, il y a le e-commerce C2C ou Consumer-to-Consumer. Ce sont les sites qui facilitent les échanges de biens et de services entre les consommateurs. Il peut s’agir de produits neufs, mais aussi de produits de seconde main. 

Dans ce second groupe, les formes de e-commerce sont classées selon les revenus générés ou le mode d’échange des produits et services entre l’acheteur et le vendeur. Tout d’abord, il y a la boutique en ligne dans sa forme la plus simple et la plus classique. Autrement dit, il a les mêmes caractéristiques d’une boutique physique, mais le choix des produits et le paiement se fait en ligne.

Ensuite, il y a le dropshipping, une forme de e-commerce où le e-vendeur ou distributeur est déchargé des tâches de gestion de stock et du service de livraison puisque c’est son fournisseur qui s’en occupe.

Par ailleurs, retrouvez le e-commerce d’affiliation où l’entreprise redirige son client vers une autre entreprise de e-commerce. La première touche alors une commission au cas où la vente est conclue.

En outre, retrouvez le marketplace qui est une boutique e-commerce regroupant de nombreuses boutiques. Ces dernières reversent alors une commission à la boutique principale sur les ventes réalisées. Vous avez aussi le e-commerce Servicices, des sites qui proposent non pas des produits, mais des services comme les conseils et le coaching, les formations, etc. 

E-commerce : quels en sont les avantages et les inconvénients ?

Avant de se lancer dans le e-commerce, il est important d’en connaître les avantages par rapport au commerce traditionnel, mais également les défis qu’il faut relever pour percer dans le business. 

Le premier avantage du e-commerce c’est le fait de pouvoir viser un nombre important de clients. Comme vous pouvez assurer un service de livraison partout aux quatre coins de la planète, cela élargit considérablement le nombre de vos potentiels clients. Ce nombre de clients importants permet aussi d’augmenter considérablement la marge bénéficiaire.

Même si vous baissez les prix, vous pouvez toujours générer des bénéfices importants à condition de fidéliser vos clients et d’en acquérir encore plus. Par ailleurs, en ouvrant une boutique en ligne, vous assurez à vos clients une accessibilité 7j/7 et 24h/24 sur vos produits et services. Ce qui n’aurait pas été le cas avec une boutique physique. Aussi, vos clients pourront faire vos achats à n’importe quel jour et n’importe quelle heure. Vous serez également déchargé des coûts de location d’une boutique physique, les charges liés aux salaires du personnel de vente, les frais de production, etc. Enfin, vous pouvez vous occuper d’une centaine, voire d’un millier de clients en même temps à travers votre boutique en ligne. Cela aurait été impossible avec une boutique physique. 

Il est tout aussi important de prendre conscience des difficultés que représente le e-commerce. Parmi les situations qui constituent un frein dans la réussite d’un projet e-commerce, il y a le manque de confiance de la part des consommateurs. Malgré l’évolution des passerelles et la diversification de moyens de paiement en ligne, beaucoup d’internautes sont restreints à l’achat en ligne.

Pour restaurer le climat de confiance, vous pouvez par exemple mettre en place un certificat SSL qui sécurise les données qui circulent sur votre site e-commerce. Certains clients sont aussi restreints à l’idée d’acheter des produits qu’ils n’ont jamais vu ni touché. Pour pallier cet inconvénient, n’hésitez pas à rédiger une description détaillée sur chaque produit ou élaborer une vidéo démonstrative. Comme acheter un produit ou un service sur une boutique en ligne nécessite une connexion internet, il est donc important de bien cibler votre public.

En effet, il se peut que le public cible dans certains secteurs soit moins familiarisé avec les nouvelles technologies ou âgé. Par ailleurs, vous devez faire face à la concurrence en mettant en place une stratégie marketing solide et efficace qui puisse propulser votre site sur les premières pages de résultat des moteurs de recherche.