Combien doit-on payer Facebook pour 1000 vues ?

4.7
(33)
Combien doit-on payer Facebook pour 1000 vues ?

Avec plus de 2,9 milliards d’abonnés actifs mensuels en 2022, Facebook est incontestablement le réseau social le plus utilisé sur la planète. Rien qu’en France, ils sont plus de 40 millions d’abonnés par mois à passer régulièrement du temps sur la plateforme.

À l’origine, les utilisateurs s’en servaient uniquement, pour voir l’actualité, pour publier du contenu textuel, image ou vidéo, et pour converser avec leurs contacts. Mais au fil du temps, Facebook s’est développé en améliorant progressivement ses fonctionnalités.

Le réseau social est devenu un terrain de prédilection pour les annonceurs qui souhaitent cibler les abonnés avec leurs annonces et publicités, au même titre qu’une campagne Google Adwords. Pour cela, ils payent pour obtenir des clics, des vues ou des téléchargements de contenus.

Gagnez aussi de l'argent avec Facebook dès maintenant
Gagnez aussi de l’argent avec Facebook dès maintenant !

D’un autre côté, Meta a décidé de marcher sur les pas du géant YouTube. La maison mère de Facebook permet désormais la monétisation de certains contenus éligibles que les abonnés publient sur le réseau social.

Dans le cas des vidéos au nombre impressionnant de vues, ils peuvent rapporter énormément d’argent à leurs auteurs qui sont souvent des influenceurs. Le montant du gain est calculé selon le nombre de vues.

Comment fonctionne tout cela ? Combien les annonceurs doivent-ils payer Facebook pour générer 1000 vues ? Comment publier du contenu éligible à la monétisation ? Combien un auteur de vidéos peut-il gagner pour ses vues sur Facebook ? On vous explique tout cela en détail dans cet article.

Sommaire de l’article 🙌

Comment lancer une campagne de publicité sur Facebook ?

Vous êtes un adepte du webmarketing, ou un propriétaire de E-commerce, ou encore un entrepreneur. Vous envisagez de lancer une campagne publicitaire fructueuse sur Facebook. Voici les étapes à suivre pour mieux investir dans la publicité afin de générer un maximum de réaction et d’engagement chez votre public cible sur Facebook.

Créer votre publicité sur Facebook

Créer des campagnes publicitaires sur Facebook est relativement facile. Si c’est la première fois que vous faites de la publicité Facebook, rendez-vous sur facebook.com/advertising pour commencer. Une fois que vous avez ouvert cette page, cliquez sur un petit bouton en triangle situé en haut de l’écran et à droite pour afficher un menu.

Cliquez ensuite sur « créer des publicités » pour la création, ou bien sur « gérer les publicités » si vous avez déjà des campagnes en cours. Trois éléments sont à retenir, notamment la campagne, le groupe d’annonces et les annonces.

🚀 Les méthodes d’un vrai business sur internet à 22 000€ par mois

Une campagne peut contenir plusieurs groupes d’annonces, et chaque groupe d’annonce peut contenir plusieurs annonces ou liens publicitaires. La campagne fait référence à l’objectif que vous visez avec vos annonces publicitaires. Vous avez le choix entre plusieurs actions, notamment la redirection du facebooker vers le landing page de votre site web pour avoir des clics, ou pour obtenir plus d’inscriptions à votre infolettre, etc.

Pour ce qui est du groupe d’annonce, il vous permet de spécifier vers quelles cibles orienter votre contenu publicitaire, ou à quel horaire vous souhaitez le diffuser, etc. Réaliser une campagne sur Facebook est l’option idéale si vous voulez contourner le référencement payant.

Comment créer une publicité sur Facebook ?

Choisir le type d’enchère Facebook adapté à vos campagnes publicitaires

Pour lancer vos campagnes payantes et diffuser de la publicité sur Facebook, le réseau social vous propose de choisir entre plusieurs types d’enchères. Chacun d’eux présente des avantages selon les personnes cibles que vous souhaitez viser.

  • Le coût par mille ou CPM

Avec Facebook Ads, le coût pour mille désigne le prix pour mille vues ou mille impressions. C’est le montant que vous êtes prêts à payer pour que votre publicité soit visionnée 1000 fois par les personnes cibles, ou affichée 1000 fois sur Facebook.

La facturation est en principe basée sur les chiffres d’audience voulus. Une formule très simple permet de calculer la CPM. Il suffit de diviser le prix de l’annonce par la portée des formats publicitaires respectifs, et on multiplie le résultat par 1000.

À titre d’exemple, une annonce coûtant 600 euros dont le support publicitaire peut toucher 10 000 personnes en moyenne donne un CPM de 6 euros. Sur Facebook, le CPM est en moyenne de 3 dollars, mais elle peut varier entre quelques centimes à plus de 6 dollars.

  • La portée unique quotidienne ou UCPM

Vous devez être attentif à ce type d’enchères, car il vous aide à connaître le nombre d’utilisateurs uniques qui ont visionné votre publicité. Avec l’UCPM (coût par mille unique), Facebook vous donne la possibilité de faire défiler quotidiennement une seule fois votre publicité à une seule personne. Il faut bien le distinguer du CPM qui englobe les utilisateurs ayant vu plusieurs fois votre annonce.

À titre d’exemple, sur la base du CPM, votre annonce peut défiler devant 700 personnes à raison de 1,43 fois par jour, tandis qu’avec l’UCPM, il rejoindra 1000 personnes en une seule fois. L’avantage d’opter pour le CPM est qu’il permet plusieurs expositions à chaque personne cible. C’est la manière de rendre la publicité plus impactante. Quant à l’UCPM, il est intéressant lorsque vous souhaitez que votre annonce soit vue par un plus grand nombre de personnes.

🚀 Les méthodes d’un vrai business sur internet à 22 000€ par mois

  • Le coût par clic ou CPC

Vous lancer dans une campagne en optant pour ce modèle vous permet d’être facturé au nombre de clics obtenus. Le montant est calculé en effectuant le rapport entre le budget utilisé et le nombre total de clics enregistrés. Il s’agit d’un paramètre extrêmement important dans la mesure où il impacte de manière directe votre retour sur investissement ainsi que vos dépenses publicitaires.

Si vous choisissez le CPC, inscrivez le montant maximal que vous avez la possibilité de payer. Autrement dit, si vous mettez 0,60 dollar pour un clic, alors qu’un deuxième soumissionnaire y met 0,20 dollar, dans ce cas, vous n’aurez à payer que 0,21 dollar. Ce système d’enchères est souvent utilisé sur eBay (voir aussi notre guide sur eBay dropshipping). La valeur du CPC varie selon les objectifs que vous visez.

Toutefois, un CPC à 0,15 dollar est considéré comme un bon CPC sur Facebook. Notez que plus le CPC n’est faible, mieux c’est. Si le montant excède 0,75 dollar, il convient de bien optimiser vos annonces pour qu’elles aient un maximum d’impact.

  • Le coût par action optimisé ou OCPA

Il s’agit d’une enchère avec laquelle vous êtes facturé pour chaque conversion (réaction sur votre page, téléchargement, etc.) L’objectif est d’en obtenir un maximum. Si vous optez pour ce type d’enchères, vos publicités Facebook seront diffusées de manière à obtenir un grand nombre de clics générateur de conversions. L’ajout d’un pixel de conversion sera indispensable.

L’avantage de l’OCPA est qu’il vous permet de vous focaliser davantage sur l’atteinte de vos objectifs. Il vous permet également de connaître avec précision le coût par conversion de vos annonces au-delà du coût au clic et du taux de clic.

Bien cibler votre audience

Pour que votre publicité sur Facebook puisse bien porter ses fruits, soyez stratégique en ciblant les bonnes personnes qui peuvent porter de l’intérêt à votre offre. Pensez à élargir votre audience en partageant vous-même vos contenus dans les groupes ou dans les commentaires sur le réseau social.

C’est aussi ce qui fait la force de Facebook par rapport à d’autres Réseaux publicitaires courants. Cela vous évitera de perdre inutilement votre argent dans la diffusion d’annonces qui défilent devant des gens non intéressés.

Bien cibler ses audiences sur facebook

Cependant, trop de précision dans votre ciblage peut augmenter significativement votre CPM et CPC. En effet, il sera moins évident pour le réseau social de faire des milliers de vues ou d’obtenir des impressions là où il y a moins de compétition.

Notez toutefois que vous pouvez avoir un CPA moins élevé même avec un CPM et un CPC plus important. Par exemple, vous en tirerez énormément davantage si vous payez le clic à 1,5 fois plus cher alors que 1,9 fois plus de personnes cibles font de la conversion.

Le mieux est d’évaluer vos audiences en effectuant des tests pour connaître la rentabilité de chacune d’entre elles. Vous pouvez en l’occurrence cibler le trafic sur votre site internet, ou cibler les personnes abonnées à votre page, ou encore cibler les audiences de vos abonnés et ceux des internautes qui visitent votre site web.

N’oubliez pas la géolocalisation de votre publicité si vous tenez une entreprise ou un commerce local. Il est également important de bien choisir l’heure de diffusion. Pour cela, choisissez une plage horaire à laquelle votre commerce ou votre entreprise est ouvert et accessible, afin que les gens puissent immédiatement se renseigner après avoir visionné votre annonce.

Privilégier une annonce de qualité pour avoir plus d’impact

Facebook démontre clairement qu’il privilégie l’annonce ayant un indice de pertinence élevé. Il attribue à celui-ci une certaine priorité par rapport à d’autres qu’il juge moins pertinentes. Le réseau social vous permet certes d’effectuer des campagnes publicitaires, mais il pense avant tout aux bénéfices qu’il peut empocher.

En montrant des annonces de bonnes qualités à un public plus intéressé, il peut obtenir plus d’interaction et plus de réactions pour un meilleur taux de conversion. Si votre publicité ne génère pas suffisamment d’interaction, Facebook peut la juger peu performante.

🚀 Les méthodes d’un vrai business sur internet à 22 000€ par mois

Le réseau social applique la même stratégie que AdWords. Il classe vos annonces par ordre de performance en attribuant un score à chacune d’elles. D’où la bonne idée de proposer plusieurs annonces en même temps.

Les titres doivent être bien pensés et les images doivent être suffisamment accrocheuses pour générer un taux de clic élevé. Si votre publicité redirige vers un site web, Facebook sait précisément combien de temps un internaute y passe et sait si celui-ci ne fait qu’y rebondir. Par conséquent, il vaut mieux vous assurer que votre page de conversion est aussi performante que votre annonce.

Soumettre votre publicité aux enchères de Facebook

Grâce à ses enchères, Facebook vous propose de tirer le meilleur parti de votre publicité sans dépasser le montant enchéri. À l’instar d’une campagne Google Ads, vos annonces seront exposées aux personnes les plus susceptibles d’y porter de l’intérêt.

Au cours de la création de vos publicités, vous devez choisir les paramètres qui seront utilisés par le système des enchères pour la diffusion de votre annonce auprès du public cible. Ces paramètres sont les suivants :

  • Le Budget

Vous devez définir le montant du budget à affecter à la diffusion. Vous pouvez vous référer au coût au quotidien ou bien à celui sur toute la durée de la campagne publicitaire. Pour ce dernier cas de figure, vous pouvez modifier à tout moment.

Vous devez également opter pour l’enchère qui vous convient. C’est le plafond du montant que vous êtes prêts à débourser quand une personne effectue l’action que vous avez demandé après qu’elle ait visionné votre annonce.

publicité aux enchères de Facebook
  • L’audience

Pour une publicité efficace et porteuse de fruit, vous devez bien choisir l’audience, à qui votre publicité sera exposée. Pour cela, vous avez la possibilité de cibler le public selon l’âge, le genre, la géolocalisation, le centre d’intérêt, l’appareil utilisé (ordinateur ou mobile), et l’action entreprise. Il vous sera ainsi plus facile d’entrer en contact avec les personnes cibles pour une meilleure conversion.

  • Le contenu de votre publicité

Pour votre publicité Facebook, vous êtes libre de créer le contenu qui vous semble le plus approprié. Misez sur la qualité, tant dans la forme que dans le fond afin que les messages à transmettre puissent bien parvenir à votre audience. Une fois que vous avez terminé la conception de votre annonce, vous aurez à le soumettre au système d’enchères publicitaire de Facebook. Puis, il sera diffusé auprès du public cible.

Coût estimatif du placement de publicité sur Facebook

Si vous voulez faire de la publicité, sachez que Facebook fonctionne à peu près de la même manière qu’un journal lorsqu’il affiche vos publicités à l’écran. Le coût du CPM et du CPC varie en fonction de la place de l’annonce dans une fenêtre. Le réseau social propose 5 choix de placement possibles.

Voici les valeurs approximatives du CPM et du CPC pour chacune d’elles :

  • Annonces externes sur appareils mobiles : CPC = 0,50 dollar et CPM = 2,50 dollars
  • Annonces sur la colonne de droite pour un affichage sur ordinateurs : CPC = 0,40 dollar et CPM = 0,50 dollar
  • Annonces sur la colonne de droite de la page d’accueil pour un affichage sur ordinateurs : CPC = 0,30 dollar et CPM = 0,90 dollar
  • Annonces sur fil d’actualité pour affichage sur ordinateurs : CPC = 0,20 dollar et CPM = 7 dollars

🚀 Les méthodes d’un vrai business sur internet à 22 000€ par mois

En passant, découvrez aussi notre guide sur la vente en direct Facebook. Ce guide vous présente les meilleures stratégies à adopter pour vendre un produit en direct à travers le réseau Facebook, ainsi que quelques conseils pour réussir sa vente live, et bien gérer les commandes lors du live.

Annonces sur fil d’actualité pour affichage sur appareil mobile : CPC = 0,20 dollar et CPM = 8 dollars

Gagner de l’argent en publiant du contenu sur Facebook

Les publications Facebook peuvent désormais rapporter de l’argent à leurs auteurs. Grâce à la monétisation de contenu sur le réseau social, les pages aux millions d’abonnés ou à forte notoriété peuvent faire énormément de profit, sans devoir passer par le référencement comme c’est le cas avec la publicité sur internet.

En clair, Facebook verse une part de ses revenus publicitaires aux créateurs de contenus ayant servi de support pour la diffusion. Le concept vous plait-il ? vous voulez essayer ? Voici ce que vous devez faire pour y parvenir.

Remplir les conditions imposées par Facebook pour bénéficier des avantages de la monétisation

La monétisation de contenus Facebook est quasi similaire à celle sur YouTube. Ce sont les vidéos qui en font l’objet. Les auteurs de ceux-ci perçoivent un gain dont le montant est fonction du nombre de vues accumulées.

L’argent provient essentiellement de la collaboration entre Facebook et les annonceurs souhaitant effectuer une campagne publicitaire. En réalité, la comptabilisation du gain n’est pas basée sur les vues d’une vidéo, mais sur le visionnage des publicités qui y sont incorporées.

Pour pouvoir empocher les gains issus de cette monétisation, vous devez répondre au préalable à plusieurs conditions imposées par Facebook. Ils visent à assurer que les publicités associées à vos contenus soient bien visionnées afin qu’elles aient un impact réel sur les personnes cibles.

Comment monétiser ses contenus Facebook ?

Si sur YouTube, la création d’une chaîne est la première étape, sur Facebook, vous devez créer une page avec votre compte. Celle-ci doit être aussi attrayante que pertinente afin d’attirer un maximum d’abonnés. Préférez un nom de page expressif et un nom d’utilisateur accrocheur afin de mettre toutes les chances de votre côté.

Votre page ne sera pas immédiatement éligible à la monétisation après sa création. Pour obtenir l’éligibilité, vous devez d’abord l’alimenter régulièrement avec du contenu authentique et de qualité. Le contenu doit être en lien avec le thème de la marque, de l’entreprise ou de l’organisation que vous représentez.

Sachez que Facebook est extrêmement exigeant en termes de droit d’auteur et de propriété. De ce fait, optez uniquement pour du contenu dont vous avez la propriété exclusive ou libre d’utilisation. À défaut d’authenticité, vos vidéos sont susceptibles d’être mutées (sans son) et pourraient être classées définitivement parmi les non éligibles à la monétisation.

Pour avoir plus de visibilité auprès d’un maximum de personnes cibles, il vaut mieux éviter de publier entre 10h du matin et midi. Une étude Buzzsum a démontré qu’entre cette plage horaire, le fil d’actualité des facebookers est extrêmement chargé, et que la plupart des pages ne publient pas les weekends. Pour toucher une audience de qualité, il peut être avantageux de poster vos contenus aux périodes les moins chargées.

Pour la durée de votre vidéo, l’idéal est de ne pas descendre en dessous de trois minutes afin que Facebook puisse y placer convenablement des publicités de ses partenaires annonceurs. Notez bien que le contenu de cette vidéo doit respecter les règles de communauté et certaines règles de publication.

En l’occurrence, ils ne doivent pas porter atteinte à la sécurité et à la pudeur, et ils ne doivent pas inciter à la violence, les conflits et la haine. Sachez que le réseau social considère comme non éligible la publication sous forme de montages de texte et de vidéos statiques.

Aussi, les publications avec certaines langues ne sont pas éliminées. En outre, avoir au moins 10 000 abonnés et accumuler plus 30 000 vues de vidéos peut accroître considérablement votre possibilité d’être choisi parmi les bénéficiaires de la monétisation.

🚀 Les méthodes d’un vrai business sur internet à 22 000€ par mois

Créer du contenu compatible à l’incorporation d’annonces publicitaires ?

Aujourd’hui, certaines vidéos postées sur Facebook accumulent des nombres de vues impressionnantes défiant ceux sur YouTube ou sur d’autres plateformes vidéo populaires. Ce sont de véritables mannes tombées du ciel pour les annonceurs souhaitant promouvoir rapidement les marques qu’ils représentent.

Si les vidéos sur votre page ont déjà accumulé un nombre important de vues, vous avez de fortes chances d’être choisi par Facebook pour porter une bannière de publicité de l’un de ses partenaires. Notez cependant que même avec des millions de vues, il y a des risques que vous ne gagniez rien, même si votre page s’est conformée aux conditions du réseau social.

En effet, une fois que vous avez activé l’option de monétisation de vos vidéos, Facebook évalue d’abord la pertinence et l’impact de vos contenus sur le public. Il vérifie que votre page remplit toutes les conditions requises pour la monétisation et il détermine le type de publicité que l’on peut incorporer dans vos vidéos.

Il évalue également la qualité de leurs contenus en fonction du nombre de vues par minute qu’ils obtiennent. Ensuite, Facebook choisit les annonceurs adaptés. S’il n’y en a pas, vous ne percevrez pas de gains, même si vos vidéos enregistrent des millions de vues.

Ainsi, si vous souhaitez monétiser vos vidéos, le meilleur conseil que l’on puisse vous donner est de créer et de publier des contenus compatibles à l’incorporation d’annonces ou de spots publicitaires. Facebook et ses partenaires sont friands de vidéos marketing évoquant des produits ou du contenu informatif comme les tutoriels.

Dès lors que vos vidéos sont en ligne et que l’option de monétisation est activée, Facebook les évalue selon le nombre de vues qu’ils génèrent en un temps donné. Pour le réseau social, un résultat concluant est synonyme de vues obtenues en grand nombre très rapidement. Si c’est le cas, vos vidéos vous permettront de gagner de l’argent, car ses éligibilités à la monétisation sont assurées.

Combien doit-on payer Facebook pour 1000 vues ?

Combien gagne-t-on pour des vues sur Facebook ?

Si vous avez un nombre d’abonnés suffisamment important et que les contenus de votre page satisfont aux attentes de Facebook et de ses partenaires, la monétisation vous rapportera des gains. Chaque vue compte même si le nombre précis n’est pas très évident à fixer. Facebook exige toutefois à ce que vos contenus ne génèrent pas moins de 30 000 vues d’une minute pour rendre la monétisation effective.

En réalité, le gain dépend de deux facteurs, dont le coût pour mille et les impressions d’annonces. Même si les impressions d’annonces sont générées par des vues d’une minute ou plus, il convient de bien différencier les deux.

Si les vues d’une minute proviennent de pays ou de contrées non éligibles, elles ne pourront pas être monétisées même si votre vidéo est éligible à la monétisation. De ce fait, ils ne seront pas considérés comme étant vos impressions d’annonces.

En outre, le CPM peut être influencé par l’emplacement géographique d’où proviennent les vues d’une minute. Sa valeur est plus importante, entre 2 dollars et 3 dollars, si les personnes qui visionnent les vidéos habitent aux États-Unis, et de 1 dollar ou moins s’ils habitent en Asie du Sud-Est. Pour vous aider à calculer votre gain, voici une formule très simple : multipliez les impressions des annonces avec le CPM et divisez le résultat par mille.

Impressions des annonces X CPM / 1000

Recevez nos offres spéciales et conseils de Pro par email 💌

Réservés uniquement aux inscrits !

L’inscription est gratuite. Vos données resteront privées et vous pourrez vous désinscrire à tout moment.

Femme réussite formation facile
L'auteur de l'article 👨‍💻
Partager sur 🤙
Vous aimerez aussi ❤️
Commentaires 👋
Laisser un commentaire 👇

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

🚀 Les méthodes d'un vrai business sur internet à 22 000€ par mois